Un régime de dictature violente est alors instauré dont le but officiel est d’éradiquer les mouvements terroristes. Cette période s’accompagne d’une situation économique catastrophique avec une inflation galopante et une dette extérieure record de l’ordre de 45 Milliards de dollars. La dictature militaire a été une période sombre (1976-1983) dans l’histoire argentine. sur la situation en Argentine, nettement défavorable au régime militaire. Pour en savoir plus sur cette période de la dictature argentine,  et si vous restez quelques jours à Buenos Aires lors de votre voyage en Argentine, nous vous recommandons de vous rendre au Musée de la mémoire (ex-ESMA) ainsi qu au Parc de la Mémoire (Parque de la memoria). Nous vous invitons également à consulter notre article sur le film argentin El Clan. Après les dictatures qui règnent sur l’Argentine, le Chili et l’Uruguay des années 1970 jusqu’en 1990, le processus de résolution démocratique de ces histoires de terreur semble nécessairement en passer par la construction de récits et, ce faisant, de mémoires qui reconfigurent le passé. Pour comprendre la singularité et les particularités de la dernière dictature argentine (1976-1983), la plus cruelle expérience en matière de violation des droits de l'homme dans le Cône Sud de l’Amérique Latine, il convient de la replacer dans le contexte historique du XXe siècle argentin. La dernière modification de cette page a été faite le 9 décembre 2020 à 16:17. Un tribunal argentin a condamné des responsables de tortures dans l’École de marine sous... Vendredi 1 Décembre 2017. Cette page liste les chefs d'État argentins depuis l'indépendance de l'Argentine. Les dictatures militaires qui gouvernèrent le Chili et l’Argentine dans les années soixante-dix et quatre-vingt eurent un impact considérable sur les écrivains. À trois reprises, un trio composé de deux généraux et un amiral assume la tête de l'État : Entre le coup d'État de 1976 et le retour de la démocratie en 1983, l'Argentine vit sa dernière période de dictature militaire, l'auto-proclamé « Processus de réorganisation nationale ». De Pinochet au Chili à Somoza au Nicaragua, le continent Latin a connu des heures funestes et tragiques, marquant ainsi à jamais son Histoire. Trois mois plus tôt, l’Argentine ployait sous le coup d’État militaire qui a renversé Isabel Perón. Le titre officiel depuis l' investiture de Bernardino Rivadavia en 1826, est président de la Nation argentine. On peut expliquer … La Mission de Coordination pour les Droits de l'Homme a été invitée par l'Ambassade de France à Buenos Aires à répondre à une demande du gouvernement argentin qui souhaitait compléter son fonds d'archives correspondant à l'exil de dizaines de milliers d'argentins pendant la dictature (1976-1983). Le président de la Nation par intérim, porte alors le titre officiel de chef du pouvoir exécutif de la Nation argentine à titre provisoire (jefe del Poder Ejecutivo provisional de la Nación Argentina). Tout a commencé en 1936, lorsqu'Anastasio Somoza, dit "Tacho Somoza", s'est emparé du pouvoir en renversant le président Sacasa.Il a instauré une véritable dictature dans le pays, avant d'être assassiné en 1956. Reynaldo Bignone, le dernier dictateur argentin avant le rétablissement de la démocratie, a été condamné mardi à 25 ans d’emprisonnement pour crimes contre l’humanité. Le cardinal de Buenos Aires (Argentine), Jorge Mario Bergoglio, au Vatican, le 17 octobre 2003. Emilio Eduardo Massera, Jorge Rafael Videla et Orlando Ramón Agosti, les chefs de la première junte militaire argentine (1976-1980). Au cas où la fonction de président de la Nation devenait vacante, c'est le président provisoire du Sénat qui est chargé de l'intérim. autocrate, césar, ... En 1837, les causes de mésintelligence qui existaient déjà entre le gouvernement français et le dictateur argentin s'étaient encore multipliées, et tout faisait présager une rupture prochaine.Claude de La Poëpe (1814-1886) Un peu partout, de nombreux symboles rappellent aux argentins ces « années noires » : des plaques placées sur les trottoirs du quartier de Palermo, à Buenos […] Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir mensuellement les nouvelles et les bons plans des agences Terra. Le dictateur argentin Jorge Rafael Videla était un illuminé et un pervers. Terra Argentina Ramón Puerta, Eduardo Camaño et Federico Pinedo sont les seuls à avoir exercé la charge par intérim. L'Argentine commémore le 40e anniversaire du coup d'État de 1976, point de départ de sept années de répression. De 1958 au coup d'État militaire de 1966, trois présidents radicaux se succèdent. Histoire argentine contemporaine. Elle a fait près de 30 000 « disparus » (desaparecidos), 15 000 fusillés, 9 000 prisonniers politiques, et 1,5 million d'exilés pour 32 millions d'habitants1,2, ainsi qu'au moins 500 b… Personne qui, à la tête d'un État, détient tous les pouvoirs, les exerçant sans contrôle et de façon autoritaire ; autocrate. Les veines de l'Amérique Latine se sont ouvertes plusieurs fois durant la seconde partie du XXe siècle. L’ex-dictateur argentin Jorge Videla retourne devant les juge Par GÉRARD THOMAS Photo non datée de Jorge Videla (Reuters) Au moins 20 000 morts et disparus, la torture comme méthode de gouvernement, une «guerre sale» menée contre les Argentins et le pillage du pays comme doctrine économique. Ce régime est marqué par la violence de sa répression qui fait près de 30 000 disparus. Les dates en italique indiquent de facto la continuation du pouvoir ; les noms en gras et italiques indiquent un nom d'usage (etc.) Cette liste a servi de base de données pour notre article sur les moustaches de dictateurs. Ceux-ci se regroupent au sein de l’Ejercito Revolucionario Popular (Armée révolutionnaire du peuple) et commettent de nombreux attentats visant les entreprises étrangères. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de collecter des statistiques sur les visites et vous proposer du contenu de meilleure qualité. Par le coup d'État de 1966, l'armée met en place l'auto-proclamée « Révolution argentine » qui perdure jusqu'en 1973. Des syndicalistes, des universitaires et étudiants mais aussi des prêtres et parfois des familles entières connurent le pire aux mains des milices d’extrême-droite soutenues par l’Etat, la police et l’armée. L’ex-dictateur La guerre de Cisplatine contre l'Empire du Brésil pousse le Congrès à déclarer la nécessité d'un pouvoir centralisé pour soutenir l'effort de guerre. Du 24 au 29 mars 1976, le pays dirigé par un trio de généraux représentant les trois armes de l'armée argentine : Orlando Agosti pour l'armée de l'air, Emilio Eduardo Massera pour la marine et Jorge Rafael Videla pour l'armée de terre. Vérifiez les traductions 'Dictature argentine' en Espagnol. qui, en principe, se réunira en novembre à Washington, devra se prononcer sur les conclusions d’un rapport de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (C.I.D.H.) Le régime militaire, qui a débuté en 1976, n’est pas une expérience isolée mais représente le point culminant d’une série d’interventions militaires (1930-1932, 1943-1946, 1955-1958, 1962-1963, 1966-1973). Définitions de dictateur. Personne autoritaire qui impose son point de vue et sa manière de vivre aux autres ; tyran, despote. Les présidences libérales sont celles de la « génération de 1880 » qui applique les principes du libéralisme et a pour devise « paix et administration » (en espagnol : paz y administración). Encore aujourd’hui, les Madres de la Plaza de Mayo (mères de la place de Mai) défilent chaque jeudi face au palais présidentiel afin de demander justice et vérité sur les disparus de la dictature (1976-1983). L'ancien dictateur argentin Jorge Videla est mort ce vendredi 17 mai à l'âge de 87 ans, rapporte Le Monde. Ce programme de réorganisation marqua le début d’une douloureuse page de l’histoire argentine. Le titre officiel depuis l'investiture de Bernardino Rivadavia en 1826, est président de la Nation argentine[1]. La définition de ce qu'est un dictateur n'étant pas scientifique, toute liste est forcément subjective. Si l'intérimaire est le président de la Chambre des députés, il porte le titre de président provisoire de l'Honorable Chambre des Députés de la Nation chargé du pouvoir exécutif (presidente provisional de la Honorable Cámara de Diputados de la Nación en ejercicio del Poder Ejecutivo). Patricia Isasa était en pyjama, à la maison, lorsque la police, la police secrète et la police militaire ont frappé à sa porte. Au cas où la fonction de président de la Nation devenait vacante, c'est le président provisoire du Sénat qui est chargé de l'intérim. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Le soutien français est important pour les parents des disparus, qui redoutent que le nouveau président, Mauricio Macri, ne minimise les crimes commis par la junte militaire entre 1976 et 1983. Cherchez des exemples de traductions Dictature argentine dans des phrases, écoutez à la prononciation et apprenez la grammaire. ... Nous sommes le 30 octobre 1976, on sonne à sa porte, sa mère ouvre, un officier se présente sous le nom de Sandoval, il emmène son fils. Raphaël DELLAVALLE dictature Massera, Videla et Agosti, chefs de la première junte militaire argentine de 1976 à 1980 L’histoire de l’Argentine au XXème siècle est jalonnée par les interventions militaires, dont la dictature de 1976-1983 est le point culminant. L’ assemblée de l’Organisation des Etats américains (O.E.A.) En 1976, un énième coup d'Etat a lieu sur le continent. Du lundi au vendredi de 14h à 22h (heure française), Mitre 442, San Carlos de Bariloche, Río Negro, Argentine, Suivez nos équipes en direct de nos destinations. Elle ne le reverra jamais. Argentine, 1979. dictateur, dictatrice nom. En prenant le pouvoir en Mars 1976, le Général Videla sonne l’heure du Proceso de Reorganizacion Nacional (Processus de Réorganisation Nationale). A l’opposé, une autre alliance, Las Tres A (Alliance anticommuniste Argentine) se livre quant à elle a des assassinats de personnes considérées comme subversives, principalement des dirigeants syndicaux, des hommes de lettres, étudiants. par lequel la personne est connue communément. Le Général Galtieri, dans une ultime tentative de conserver le pouvoir, essaie de galvaniser le pays autour d’une affaire de politique extérieure…c’est le début de la guerre des Malouines. Provinces-Unies du Rio de La Plata (1810-1831), 1831-1852 : gouverneurs de la province de Buenos Aires, 1852-1861 : présidents de la Confédération argentine, 1946-1955 : deux premières présidences de Perón, 1976-1983 : « processus de réorganisation nationale », Étendard du président de la Nation argentine, Gouvernement provisoire de la Confédération argentine (1852-1861), Dictature militaire en Argentine (1976-1983), Comisión Nacional sobre la Desaparición de Personas, Site officiel de la présidence de la Nation argentine, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Liste_des_chefs_d%27État_argentins&oldid=177445528, Article contenant un appel à traduction en espagnol, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, 4 ans, renouvelable une fois consécutivement. À l’époque des faits, en 1976, Patricia Isasa avait 16 ans. Le 21 juin 1978, l'équipe d'Argentine de football remporte le match contre le Pérou, six buts à zéro. Des décennies ont passé, mais le pays porte encore le deuil de ces milliers de victimes. En réalité, les dérives du régime sont telles qu’au-delà des terroristes, tout supposé opposant au régime en place est systématiquement enlevé, torturé ou tué. Après Allende, Torrijos,… Le nombre de 30 000 personnes appelées « desaparecidos » (les disparus) est estimé. Le Conseil constitutionnel examine, mardi 14 mai, le « cas Sandoval », cet officier franco-argentin suspecté d’avoir prêté main-forte à la junte au pouvoir à partir de 1976. Loukachenko est souvent qualifié de « dernier dictateur d’Europe », à cause de la continuelle restriction des libertés publiques dans son pays. Dans l'espoir de provoquer un soulèvement populaire, il attaque avec 150 jeunes la caserne de Monaca le 26 juillet 1953. Entretien avec Morgan Donot, doctorante en science politique à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL) et auteure de l'ouvrage « Discours politiques en Amérique Latine ». la dictature dite « Révolution libératrice » de Pedro Eugenio Aramburu (1955-1958 ; nationale-catholique) ; la dictature de 1966-1973, dite Révolution argentine, dirigée au début par le général Juan Carlos Onganía (national-catholique). Nous étudierons comment certains textes littéraires abordent la question à travers une reconstruction de la mémoire et de l’histoire, nationale ou familiale, en recourant au témoignage des victimes ou des bourreaux. Dictature argentine, aussi appelée "El Proceso" et le retour à la démocratie en 1983. Dans l'historiographie argentine, on appelle présidences historiques (es) (en espagnol : Presidencias históricas) les trois premières présidences de la République, correspondants aux mandats de Bartolomé Mitre, Domingo Faustino Sarmiento et Nicolás Avellaneda. Mario Sandoval, ancien fonctionnaire argentin, exilé en France depuis des années, va finalement pouvoir être entendu par la justice argentine. Lorsque l'intérim est assuré par le président du Sénat, il porte le titre de président provisoire de l'Honorable Sénat de la Nation chargé du pouvoir exécutif (presidente provisional del Honorable Senado de la Nación en ejercicio del Poder Ejecutivo). Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Maître absolu en une matière quelconque : Dictateur … Le général Jorge Rafael Videla est mort le vendredi 17 mai, à 87 ans, dans une prison près de Buenos Aires. Documentaire. Cathy Dos Santos. Le « Processus de réorganisation nationale » (« Proceso de Reorganización Nacional ») est le nom que s'est officiellement donné la dictature militaire argentine de 1976 à 1983, qui imitait ainsi le Proceso de reconstrucción nacional de la dictature uruguayenne. La période radicale s'étend de 1916 au coup d'État militaire de 1930. Bravant ce dictateur corrompu, un jeune avocat, Fidel Castro, candidat à la députation sous la bannière du Parti du Peuple, passe à l'action. Quelques autres dictatures latino-américaines : La dictature de Somoza, au Nicaragua: influente famille politique, qui est resté au pouvoir pendant près de 45 ans. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mort du Général Perón en 1974 provoqua la clandestinité des Montoneros, péronistes de gauches et anti-impérialistes. 09 70 40 88 17 (prix appel local depuis la France), (+54) 9294 436 6310 (prix appel international). Cuba, 1952 : le général Fulgencio Batista fomente un putsch, s'empare du pouvoir et annule les élections générales. Nos conseillers voyages sont à votre écoute.